canlı radyo dinle |uçak bileti |

Notre philosophie

Pour Myriam et moi, la nature a toujours été une évidence. Déjà tout petits, nous y étions farouchement attachés. Nous pensions alors confusément que tout le monde avait la même sensibilité… Nous avons vite déchanté !
Nous devions souvent froncer les sourcils devant cette société avide de consommation, vivant "à côté" de la nature, la détruisant sans même s'en rendre compte ! Je demandai alors sérieusement aux adultes : pourquoi ne pas aller vivre simplement "tout nus dans les bois", on apprendrait à nouveau à vivre dans la nature, on serait plus heureux… Je pensai déjà que c'était là que ça se passait, que tout le reste était superflu !
De son côté Myriam arpentait les bois de la Sologne berrichonne avec «Belle» sa petite chienne, préférant le grand spectacle de la nature aux règles étriquées des adultes.
Nous avons fait notre chemin et sommes "naturellement" revenus à nos aspirations de base : vivre avec la nature… enfin !

Nous pensons en effet que tout se passe dans la nature et que nous y avons pleinement notre place. Vivre de la nature, dans la nature, avec la nature et avoir une action bénéfique sur la biodiversité !
paysage2Aimer la nature : regarder, écouter, sentir, toucher, goûter … et chercher à comprendre sans prétention, en admettant notre incapacité à expliquer toute sa complexité. Il y a donc toujours une place pour l'incertitude, ce qui a pour effet direct de rendre plus humble. Cela ne doit cependant pas nous faire peur et nous empêcher d'agir.
Nous faisons partie de ce monde et nous avons un rôle à y jouer, pour autant que l'on agisse avec respect et bon sens ! Plus nous avançons dans cette voie, plus nous nous émancipons du carcan culturel de notre civilisation. Notre choix de vie n'est pas un caprice "bohême" mais bel et bien une résistance face à une civilisation résolument anti-nature et consumériste !

Concrètement dans la vie quotidienne :

paysage1Nous avons pris goût à la vie sous toile. Coupés du vent, à l'abri de la pluie qui martèle la toile d'un son mat, avec si besoin une flambée dans le poêle à bois… c'est ça le vrai confort ! Le plus agréable et le plus important peut-être : nous restons à proximité de cette nature qui nous est chère, nous restons connectés au temps qu'il fait, à l'ambiance sonore extérieure. Et je délaisse sans aucun regret les moteurs, les klaxons et les éclats de voix de la ville contre le jappement du renard, l'aboiement du chevreuil, le hululement de la chouette hulotte et même les grognements des sangliers !
champignonsCôté cuisine, la simplicité reste de mise : rien de tel que les œufs de nos poules cuisinés sur le plat accompagnés d'une poêlée de plantes sauvages mélangées… têtes d'orties, de lamier blanc ou d'épiaire des bois, pousses et feuilles de berce, feuilles de consoude, de bourrache, etc. D'une manière générale, selon la saison, nos cueillettes complètent avantageusement nos courses BIO faites à l'extérieur ; champignons, racines, fleurs et salades sauvages... suivant la saison, entrent dans la composition de nos menus le plus souvent possible.